Bonne année à tous les services publics

Publié le par Collectif

Bonne année 2009 !

Bonne année aux hôpitaux publics, où les syndicats dénoncent depuis longtemps des conditions de travail qui se dégradent et le manque de personnel, où il faudra toujours faire plus d'économies, et où on mourra parfois de manière accidentelle, comme ce fut plusieurs fois le cas ces jours-ci. Mais bien sûr, ce n'est qu'une coïncidence.

Bonne année à la justice, qui devra faire des économies : on ferme donc des tribunaux et on prévoit la suppression des juges d'instruction. Mais bien sûr, c'est pour que la justice fonctionne mieux.

Bonne année à la Poste, où on ferme des guichets, où on se prépare à la concurrence totale, et où on parle de plus en plus de privatisation. Mais bien sûr, c'est pour une amélioration des services rendus.

Bonne année à EDF et à GDF, qui doivent désormais verser des dividendes à leurs actionnaires, et qui continueront à augmenter leurs tarifs cette année. Mais bien sûr, c'est pour financer la maintenance des réseaux.

Bonne année au «Pôle Emploi», résultat de la toute récente fusion entre et l'ANPE et les ASSEDIC. Désormais, les agents s'occuperont à la fois de l'aide à la recherche d'un emploi et de l'indemnisation. Avec la crise, ils auront fort à faire. Bien sûr, ils on leur demandera aussi de faire des économies.

Bonne année à l'Université, de plus en plus autonome et où les enseignants-chercheurs pourront désormais être recrutés sous statut privé. Bien sûr, cela fera progresser la recherche et l'enseignement supérieur.

Bonne année à l'éducation nationale, où 13 500 suppressions de postes sont prévues, après les 11000 de l'année 2008 et avant celles qu'il faudra bien prévoir ensuite pour arriver à l'objectif de 80 000 suppressions d'ici à 2012. Bien sûr, la qualité de l'enseignement sera meilleure.

Pour bien commencer cette année,

parents, enseignants, élèves, étudiants,
nous manifesterons
pour la défense de l'éducation, de la maternelle à l'université
le samedi 17 janvier
(à Paris, départ de la place de la République à 14h30)

et,

salariés de tous les secteurs professionnels,
du public comme du privé,
nous ferons grève et nous manifesterons
pour l'emloi, les salaires, la protection sociale et les services publics,
le jeudi 29 janvier
(à Paris, manifestation place de la Bastille, à 14h)

Commenter cet article